Debriefing du conseil des ministres: Haïti et Taxe Carbone au menu

Aujourd’hui avait lieu le traditionnel conseil des ministres comme chaque semaine. L’occasion de faire un point sur les éléments clés abordés à l’Elysée ce matin.

Projet de loi de finances rectificatives pour 2010

Christine Lagarde et Eric Woerth ont présent leur PLFR ce matin avec à la clé notamment une taxe sur les bonus à la charge des établissements bancaires. Objectif: plus de modération dans le versement des bonus en 2010 et un renforcement des fonds propres des banques. La ministre des finances et le ministre du Budget ont également rappelé les priorités du grand emprunt (Enseignement supérieur, formation et recherche: 19 milliards d’euros ; Industrie et PME: 6,5 milliards d’euros, Développement durable: 5 milliards d’euros; Numérique: 4,5 milliards d’euros)

Contribution Carbone

Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo confirme que le dispositif devrait être soumis au parlement le 1er juillet. Une concertation sur le nouveau texte sera lancée début février. Le projet de loi sera lui présenté au printemps prochain. Il reprendra les principaux éléments du premier texte, notamment le tarif de 17 euros par tonne de CO2.

Dispositif inchangé pour les ménages. Les entreprises qui ne sont pas soumis aux quotas européens seront soumises à la taxe carbone: déplacement de la fiscalité des investissements vers la pollution, renforçant ainsi la compétitivité de ces entreprises

Les suites du tremblement de Terre en Haïti

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner annonce que le total des aides de la France sélève à 24 millions d’euros. Le premier contributeur à l’aide d’urgence. 18 français sont morts en Haïti. “On est sans nouvelle de nombreux autres” a indiqué le porte-parole du gouvernement Luc Chatel. 613 français ont été évacués depuis la catastrophe.

Nicolas Sarkozy a proposé une conférence internationale pour la construction et le developpement d’Haïti. La première réunion préparatoire pour l’organisation de cette conférence aura lieu le 25 janvier à Montréal. Bernard Kouchner y participera, tout comme son homologue américaine Hilary Clinton.

À propos de la polémique sur la présence américaine, le porte-parole du gouvernement indiquait ce matin : “L’heure n’est pas à la polémique, l’heure est à la mobilisation générale pour les victimes, auprès des victimes et pour la reconstruction ”

Auteur de l’article : Rédaction