Voeux à la presse de Frédéric Mitterrand: Le numérique démultiplicateur de désir

Six mois après son arrivée au ministère de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand a convié ce matin les journalistes pour la traditionnelle réception des voeux à la presse. L’occasion pour le ministre de revenir sur ses priorités pour 2010. La révolution numérique sera l’une d’entre elles.

Pour Frédéric Mitterrand, «le numérique ne remplace pas la confrontation avec l’œuvre. Il est plutôt un démultiplicateur de désir». Le ministre a rappelé que la Commission du Grand emprunt avait octroyé 750 millions d’euros “pour cette grande œuvre de conservation et de diffusion numérique” de notre patrimoine culturel.

Verbatim

“J’ai fait de la révolution numérique et de tout ce qu’elle entraîne comme potentialités exceptionnelles, mais aussi comme périls pour certaines valeurs inaliénables tel que le droit de l’artiste à être rémunéré pour son travail, l’une des grandes priorités de mon action au ministère”

Auteur de l’article : Rédaction